• christine longuevile

Les hypersensibles et la rupture

Dernière mise à jour : 1 avr.


Cela viendrait-il de là ?

Cette sensation de perdre une partie de soi, cette façon de se donner tout entier, cette manière si originale de s’ouvrir avec tant de bonheur et de se sentir rejeté par la suite sans avoir triché ! Tu ressens le vide à l’intérieur, plus rien n’a d’importance, tu te considères comme

« le manque » incarné qui prend alors toute la place.

L’hypersensible vit la relation intensément, il s’emballe vite, trop … Il y croit. Sa quête d’amour l’amène vers des rencontres incongrues, inadaptées, surprenantes, enivrantes, passionnantes, fusionnelles …. Il rentre véritablement au cœur de l’autre et se concentre essentiellement à la beauté intérieure de son/sa partenaire. Il capte. Ses antennes vibrent au son du chant de son âme. Il se laisse facilement attraper par celui ou celle qui lui parle d’amour, de profondeur, de subtilité … avec un regard et une vision bien plus élargie que n’importe qui d’autre. Nous sommes sur des plans différents. Les conversations banales ne l’intéresse pas, l’ennuie et ne s’y retrouve pas. Il sera passionné par la philosophie, par les sujets qui le transporte alors pendant des heures, sa curiosité l’enchante et lui permet de découvrir l’autre sous tous ses aspects, ses couleurs, ses nuances … Il est fasciné et captivé par la richesse de son partenaire … c’est un peu comme vouloir rentrer dans son corps pour y visiter chaque lieu, sans oublier les coulisses, l’arrière-plan, les cachettes !

L’hypersensible est un être entier, les filtres n’existent pas, les portes et les fenêtres sont grandes ouvertes, et laissent passer absolument tout ce qui se présente. C’est pour ces raisons qu’il sentira l’émotion de l’autre avant lui, même à distance parfois ! C’est troublant, je l’avoue. Le corps est traversé par une sensation qui n’est pas la nôtre, autant le savoir pour pouvoir y faire face …

Tu ne vois que le « beau » chez l’autre, et ta créativité t’amène à ne mettre aucune barrière à cette relation, tout est possible même si beaucoup verraient des inconvénients … distance, problématique familiale, différences, incompatibilité …. Toi, tu t’accroches aux choses bien plus essentielles. Mais tu pourrais aussi t'investir dans une relation qui ne te correspond pas, accepter l'inaceptable au prix d'un peu d'amour !

Sous les mots d’attention et de bienveillance, nous fondons comme du beurre … orienté directement sur notre cœur, ils nous enveloppent et nous habillent pour la journée … Ses partages profonds viennent perturber nos cellules et montons en vibration …. Selon les personnes, la sensation sera plus ou moins agréable. Dans tous les cas, tout notre être se sent reconnu et faut dire qu’on aime ça ! Nous plongeons tête baissée dans les eaux troubles de l’amour !! On y est … on le vit … on le touche, le goute, le ressent …. Est-il notre besoin d’amour, de présence, d’attention ou est-ce le véritable amour ? Il est parfois difficile d’y répondre.

Une chose que j’ai pu remarquer est que la souffrance dans la rupture est semblable. Une histoire de quelques jours a les mêmes effets que l’autre qui aurait duré des mois … Une fois notre cœur emporté par les vents, la douloureuse se manifeste sous un chagrin déprimant ! Toujours sur le fil, il nous est facile de tomber comme une pierre à une vitesse qui nous permet de toucher le fond rapidement. Nous avons le sentiment de n’être plus qu’une particule fine que personne ne voit. On disparait alors dans la solitude et le besoin d’isolement. Les pleurs s’en suivent en se demandant combien de litre de larmes notre corps va pouvoir déverser. Et les pensées nous accaparent sous la forme d’un concentré de doutes, d’incompréhensions et d’injustice !

Notre entièreté et notre authenticité est mise à rude épreuve, au point où nous doutons de tout ! Est-il encore possible de supporter cette blessure ? Les manifestations physiques nous rappellent que l’hypersensible ressent dans tout son corps. Le cœur est lourd et ce poids s’élargit tout autour pour habiter notre cage thoracique, c’est au centre de notre âme qu’il se développe. Alors l’envie de créer une muraille pour la protéger nous guide pour refermer notre cœur en mentionnant que nous avons failli à notre vigilance, qu’il est préférable d’oublier que la relation amoureuse est encore possible pour nous. Les autres ne sont pas en capacité de voir en nous cette fragilité qu’il est nécessaire de chouchouter avec la plus grande douceur. La colère se mélange au sentiment de perte et de manque. On s’en veut d’avoir laissé rentrer dans sa vie la personne à l’origine de notre souffrance, on s’en veut d’avoir glissé ses mots à l’intérieur de soi, on s’en veut de l’avoir autorisé à nous toucher …. On se sent coupable de n’avoir pas pu résister et de s’être abandonné sans précaution dans ses bras. Nous sommes en colère de n’avoir pas vu, pas entendu les signes. Nous ne faisons plus confiance à nos ressentis, à notre intuition et voudrions presque faire disparaitre notre hypersensibilité pour devenir une personne forte, sans sentiment, sans émotion et sans souffrance !

Les premiers moments juste après la rupture, c’est comme si tu avais appuyé sur le bouton qui t’envoyait des milliards d’info dans ta tête : tu te refais le film, en long, en large et en travers pour choper les mots, les actions qui t’on amené à la rupture ! tu revisites le passé, reviens sur le présent, pleure …. Tu revisionnes les moments, les sentiments, reviens sur le présent, pleure ….. et ça tourne en boucle ! sans pouvoir t’arrêter !

Incapacité de se relier dans tout autre relation, c’est-à-dire que tes pensées prenant une telle place, t’empêchent totalement de vivre autre chose : une soirée entre amis, faire les devoirs avec tes enfants, écouter la télé …. Tu te sens absorbé et complétement manipulé par tes pensées obsédantes. Je pourrai nommer cela : l’effondrement ! Parce qu’à ce moment-là, il peut arriver que l’ampleur de ta souffrance touche également tous les autres domaines. Puisque pour nous, l’amour est notre principale quête, alors si nous ne sommes pas épanouie dans ce registre, plus rien n’a de sens.

Assez vite, tu perds la confiance en toi. Tu culpabilises, te dévalorises et crois que tu ne seras plus en mesure d’ouvrir ton cœur à nouveau mais que de toute façon, ce n’est pas très grave, parce que personne ne veut de toi ! Tu te sens rejeté, ce qui vient me dire que la blessure de rejet est souvent présente chez les personnes hypersensibles. Forcément puisque durant ton enfance, on ne te voyait pas telle que tu étais, il a fallu que tu te construises un mode de fonctionnement pour ne pas en souffrir. Tu t’es alors fondu dans la masse pour paraître comme tout le monde ? Mais le naturel revient au galop, et au fil du temps, la vie va te proposer de revenir face à ta particularité afin de l’accueillir et l’accepter. Alors, tu devras travailler ta blessure de rejet … si tel est le cas. Si tu as déjà démarré un travail personnel, tu t’apercevras au fil du temps que tes jugements, tes doutes, ta culpabilité …. diminueront jusqu’à disparaître.

Je te conseille de ne pas rester seul trop longtemps, d’équilibrer tes moments d’isolement avec des partages où tu pourras te confier aux personnes de ton entourage, de confiance ou mieux à une thérapeute spécialisée.

De mettre en place des méditations et de relaxation, aux sons musicaux qui t’entrainent, de revenir t’ancrer dans la nature, de voir et d’accepter cette vague qui te traverse, de reprendre ton pouvoir sans te laisser submerger par ton ego, ton mental et ton imposteur ! de lâcher tes émotions sans les retenir, de pleurer, de crier, de respirer pleinement …

Je te soutiens dans cette traversée afin de comprendre ton mode de fonctionnement face à la présence de l’amour, face aux relations sentimentales, face à tes besoins et tes désirs. Apprendre à se protéger et remettre du discernement reste essentiel dans tes démarches. N’hésites pas à commenter, je serai ravie de te lire et de te proposer un accompagnement si tu en ressens le besoin.

Continuer à s’aimer, à y croire ….

Christine L. - Accompagnement thérapeutique et psychologique



#hypersensiblesamoureux

#hypersensibleetrupture

#hypersensibleetlaseparation


35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout