L'accompagnement émotionnel : 

accompagnant.jpg

Le développement personnel ou l'accompagnement émotionnel consiste à aller à la rencontre de soi et de ce que nous traversons dans une période de notre vie. 

Mettre des mots sur l'émotion (E : vers l'exterieur et Motion : en mouvement : c'est un mouvement qui sort.) qui nous traverse et qui nous donne une indication comme des témoins qui s'allument en lien avec la satisfaction ou non de nos besoins. Tout ceci se met en éveil lors d'une relation, quelle qu'elle soit : relation amicale, professionnelle, amoureuse .... mais encore dans la relation au monde, avec des lois, des règles, des collectifs ..... 

Identifier l'émotion nous permet de déceler le besoin non satisfait, cela nous outille pour réparer, rééquilibrer en veillant à satisfaire nos besoins ! 

Les 4 émotions fondamentales : 

la peur.jpg
La peur

Déclencheur : le danger

Besoin non satisfait : La sécurité

Rééquilibrage visé : Etre protégé, rassuré.

la colère.jpg
La colère

Déclencheur : l'injustice

Besoin non satisfait : exister, se sentir entendu.

Rééquilibrage visé : obtenir un changement , une reconnaissance. 

tristesse.jpg
La tristesse

Déclencheur : la perte

Besoins non satisfait : Etre réconforté, être seul

Rééquilibrage visé : Lâcher-prise, se séparer, accepter

la joie.jpg
La joie

Déclencheur :  le plaisir, la réussite, la fierté

Besoin satisfait : le partage

Rééquilibrage visé : Donne envie de vivre

Les 5 blessures fondamentales : 

blessures.jpg
5-blessures-2.jpg
pyramide de maslow1.png

Il y a des obstacles dans nos vie qui provoquent des émotions si profondes qu'on ne les comprend pas ! On ne sait même pas qu'elles sont là parfois, et donc, on ne peut pas les chasser de nos vies pour être profondément heureux.

Les cinq blessures "qui empêchent d'être soi-même" ont été observées et étudiées par Lise Bourbeau, référence du développement personnel au Québec. D'ordre émotionnel, elles influent sur tout ce qui nous arrive de négatif dans la vie, et nous empêchent de nous aimer et aimer les autres pleinement.

Il y a une certaine forme de spiritualité, ou tout du moins de croyances, dans l’approche de Lise Bourbeau. Pour elle, les blessures sont là dès la naissance, car elles sont ancrées en nous depuis bien longtemps.

Ainsi, elle croit en la mémoire individuelle (qui commence en tant que fœtus), collective (venant de l’histoire de la famille et ses ancêtres) et historique (la mémoire de l’humanité).

Le problème de ces blessures, c’est qu’elles taisent nos réels besoins pour se laisser submerger par l’ego. Et l’ego,  c'est l’ensemble des petites voix qui nous mettent en garde, qui ont peur pour nous, qui tentent de nous protéger… Cet ego est le résultat de nos mémoires des expériences de nos vies antérieures et de l’actuelle. Ainsi, il nous empêche de nous aimer, d’aimer profondément les autres et d’être profondément heureux car il préfère qu’on se protège pour ne pas souffrir que prendre des risques et répondre à nos besoins.  Je rejoins donc, l'importance d'aller toucher nos besoins profonds afin de les satisfaire.  Ne pas aller à sa propre rencontre, serait risqué de rester dans l'attente que l'autre comble nos besoins et nos manques.  

Le plus gros du travail pour soigner ses blessures est de prendre conscience de celles dont on souffre. "Il faut comprendre que tant qu’on ne les a pas soignées, on réitère les mêmes schémas."

Bien d'autres outils nous sont proposés pour évoluer vers un mieux-être, ce paragraphe est celui que je pourrais développer sur plusieurs pages, tellement le sujet m'est inspirant. 

Depuis mon travail personnel, je retrouve petit à petit mes valeurs profondes, ma créativité qui me permet d'être en relation avec mon enfant intérieur, et de me connecter au plaisir dans la plupart de mes tâches quotidiennes. Je crée ma vie selon mes inspirations, tout en respectant mes besoins et inéluctablement en prenant soin des besoins de l'autre.  Etre à son écoute ne veut pas dire négliger l'autre, bien au contraire ! La relation avec l'autre, le vivant et le monde s'harmonise et les blessures et émotions dites négatives s'apaisent, elles viennnent de moins en moins à ma rencontre. Le détachement de mes fausses croyances et la réinformation cellulaire se ressentent au fil du temps ;

 Je suis Moi ! 

 

 

Mon travail, tout au long de ces dernières années, s'est orienté également vers la communication.  A l'origine, j'étais quelqu'un de plutôt renfermée,  je n'allais pas vers les autres, et n'osais rien dire.  Sans rentrer dans les détails, le regard de l'autre, et donc par conséquence, son jugement, était tellement terrifiant, qu'il ne pouvait que se moquer si j'avais le malheur d'ouvrir la bouche !!!   Heureusement pour moi aujourd'hui tout est rentré dans l'ordre, et d'ailleurs je m'étonne à être attirée par la nouvelle rencontre avec l'inconnu qui est de plus, incomparablement intéressante et enrichissante !

 

Je me suis aperçue au fil des séances, que la souffrance provenait d'une émotion provoquée par l'autre ! Alors évidemment, comme tout être humain que nous sommes, nous souffrons à cause de l'autre !!!   Nous verrons qu'il en est tout autrement et qu'il peut être intéressant de comprendre comment les émotions se mettent en place et d'où elles proviennent. 

La personne consultante a bien souvent besoin de remettre du sens à sa vie,  c'est comme si nous avions perdu pieds à un moment donné,  comme si nous nous étions égaré au beau milieu de la fôret, dans le noir, le vide, et même parfois, le sentiment que l'on en sortira pas ! 

L'être humain, a besoin de comprendre, d'analyser .....   IL est parfois intéressant d'observer que notre évolution, notre capacité à avancer et nos prises de consciences, n'ont pas besoin de tout cela ...  et que plus nous nous détachons du devoir faire et devoir être et mieux nous nous portons.

Je me rapproche aisément à l'intuition Rogérienne (Carl R. Rogers) qui est celle de la positivité du développement humain et qui se définit comme suit : 

La personnalité humaine est en son fond une tendance à l'intégration de ses différents éléments, à l'actualisation de soi, à la relation avec autrui. Elle est mue, le plus souvent secrètement par une acceptation inconditionnelle de soi-même et des autres, par ce qu'il faut bien appeller un amour, à condition d'enlever au terme toute nuance possessive. 

La voie de l'authenticité conduit à l'acceptation inconditionnelle d'autre et de soi. L'authenticité suppose une ascèse longue et difficile, un apprentissage que permet justement par élection la théorie. La recherche d'authenticité, de la relation privilégiée dans le couple ou avec la nature, l'importance du corps dans l'expression de soi, la méfiance à l'égard des masses, des structures, de l'organisation sociale, seraient des traits caractéristiques de ce courant. 

Ouvrir des voies qui vous permettent d'avoir accés d'une part à vos sensations, vos sentiments et d'autre part, à l'expression de ceux-là.  Exprimer votre univers, tel que vous le percevez fait parti des objectifs principaux. 

Partager, 

S'écouter,

Se libérer,

Donner du sens, 

Ressentir, 

Reconnexion à vos capacités, vos ressources, 

Volonté, force et énergie

Se retrouver