L'aromathérapie

La phytoaromathérapie est la plus vieille thérapeutique du monde. Elle a toujours existé puisque les plantes n’ont jamais cessé d’être utilisées comme plantes condimentaires, médicinales ... 

 

La complexité des huiles essentielles et de leurs composants chimiques (jusqu’à 250 pour certaines !) et leurs propriétés physiques leur confèrent une place à  part dans la palette des ressources du monde végétal.

 

Plus que dans tout autre produit naturel, les notions de dose et de concentration revêtent, pour les plantes aromatiques et les huiles essentielles, une importance capitale.

 

 

Cette technique est caractérisée principalement dans le fait quelle est une médecine de terrain visant à rétablir l’équilibre d’un organisme dans sa globalité. Et c’est bien cette démarche, encore une fois, où je me retrouve : prendre en considération le corps dans sa totalité.

 

Les huiles essentielles très souvent complexes constituent des médications réactives, puissantes et d’une richesse thérapeutique insoupçonnée qui laisse augurer un avenir prometteur. 

Les recherches fondamentales et cliniques de ces dernières années ne font que confirmer leur exceptionnel intérêt pour la santé humaine.

Il ne s’agit pas d’opposer le «tout chimique» contre le «tout naturel». Les substances chimiques de synthèse ont permis des résultats exceptionnels que tout le monde reconnaît. Ces succès brillants furent à l’origine de l’oubli des plantes médicinales pendant de nombreuses années. Mais l’action brutale et brève des drogues chimiques, les effets recherchés souvent dépassés et les effets secondaires fréquents expliquent la désaffection du public pour les médications allopathiques classiques.  Aussi dans un contexte d’écologie et une prise de conscience, les patients aspirent à des médications certes efficaces mais plus simples et plus naturelles. 

 

En plus de traiter efficacement les maladies, les maux et les petits problèmes physiques de tous les jours, les huiles essentielles sont bénéfiques sur le plan émotionnel.

Elles peuvent être utilisées en usage interne, en friction, inhalation, vaporisation, bain aromatique, diffusion, bain de pied, en compresse, en massage et soin de la peau.

 

L’utilisation à bon escient des huiles essentielles peut faire merveille, et dans des cas où d’autres thérapeutiques ont échoué. A l’inverse, leur ingestion anarchique peut exposer à des incidents lourds de conséquences.

 

Propriétés et indications
des huiles essentielles

- Anti-infectieuses, anti-bactériennes, anti-virales, anti-fongiques et anti-parasitaires : infection urinaire, mycoses cutanées, grippe, staphylocoques, parasites intestinaux, gastro entérite ...

- Anti-inflammatoires, anti-rhumatismales :

arthrite, tendinites, courbatures, sciatique, arthrose, douleur du système locomoteur, dermatoses cutanées...

- Anticatarrhales, expectorantes, mucolytiques :

toux, bronchite, sinusites, troubles du système respiratoire...

- Antispasmodiques :

spasmes du système digestif, musculaire...

- Antalgiques, analgésiques :

douleurs superficielles ou profondes de tous les systèmes du corps

- Calmantes, anxiolytiques :

insomnie, agitation mentale, angoisse, stress, peur, anxiété, troubles de l'endormissement .... 

- Régulatrices endocrinienne :

troubles de la thyroïde, diabète, fatigue, troubles du sommeil, déséquilibre hormonal, ménopause, hyperglycémie .... 

 - Toniques veineuse, lymphatique

troubles de la circulation et micro-circulation, drainage lymphatique, oedème, rétention d'eau, cellulite

- Action au niveau du système digestif :

constipation, athonie digestive, détoxifiante et régénerante du foie, spasmes,  

- Stimulantes ou apaisantes :

fatigues nerveuses, physiques, surmenage, stress, burn-out, dépression, hyper ou hypo tension

- Immunostimulantes

renforce le système immunitaire, épidémies, fatigue générale, convalescence, prévention des maux de l'hiver .... 

Demandez toujours conseils avant l'utilisation des huiles essentielles,  des précautions importantes sont à prendre en considération selon votre terrain et vos antécédents médicaux.

Ces méthodes non-conventionnelles ne se substituent en aucun cas à un traitement médical et ne dispensent en aucun cas de consulter et/ou de suivre les recommandations allopathiques.