L'aromathérapie

La phytoaromathérapie est la plus vieille thérapeutique du monde. Elle a toujours existé puisque les plantes n’ont jamais cessé d’être utilisées comme plantes condimentaires, médicinales ... 

 

La complexité des huiles essentielles et de leurs composants chimiques (jusqu’à 250 pour certaines !) et leurs propriétés physiques leur confèrent une place à  part dans la palette des ressources du monde végétal.

 

Plus que dans tout autre produit naturel, les notions de dose et de concentration revêtent, pour les plantes aromatiques et les huiles essentielles, une importance capitale.

 

 

Cette technique est caractérisé principalement dans le fait quelle est une médecine de terrain visant à rétablir l’équilibre d’un organisme dans sa globalité. Et c’est bien cette démarche, encore une fois, où je me retrouve : prendre en considération le corps dans sa totalité.

 

Les huiles essentielles très souvent complexes constituent des médications réactives, puissantes et d’une richesse thérapeutique insoupçonnée qui laisse augurer un avenir prometteur. 

Les recherches fondamentales et cliniques de ces dernières années ne font que confirmer leur exceptionnel intérêt pour la santé humaine.

 

Les principales propriétés des huiles essentielles : Anti-infectieuse, stimulantes des défences immunitaires, antiseptique, antiparasitaires, anti-inflammatoire, drainantes respiratoires (fludifiantes et expectorantes), régulatrice du système nerveux, du système digestif, régulatrice circulatoire : veineux , lymphatique, de la tension artérielle (hypotensives et hypertensives) hémostatiques, régulatrices hormonales, protectrice et réparatrice de l’épiderme ...

 

Il ne s’agit pas d’opposer le «tout chimique» contre le «tout naturel». Les substances chimiques de synthèse ont permis des résultats exceptionnels que tout le monde reconnaît. Ces succès brillants furent à l’origine de l’oubli des plantes médicinales pendant de nombreuses années. Mais l’action brutale et brève des drogues chimiques, les effets recherchés souvent dépassés et les effets secondaires fréquents expliquent la désaffection du public pour les médications allopathiques classiques.  Aussi dans un contexte d’écologie et une prise de conscience, les patients aspirent à des médications certes efficaces mais plus simples et plus naturelles. 

 

En plus de traiter efficacement les maladies, les maux et les petits problèmes physiques de tous les jours, les huiles essentielles sont bénéfiques sur le plan émotionnel.

Elles peuvent être utiliser en usage interne, en friction, inhalation, vaporisation, bain aromatique, diffusion, bain de pied en compresse, en massage et soin de la peau.

L’utilisation à bon escient des huiles essentielles peut faire merveille, et dans des cas où d’autres thérapeutiques ont échoué. A l’inverse, leur ingestion anarchique peut exposer à des incidents lourds de conséquences.

 

Conseils aromatiques

à appliquer

en cette période d'épidémie du Covid-19

Synergie par voie orale, à visée immunitaire : 

Dans un flacon de 10ml : 

- Thym Thymol  (1ml)

- Sarriette des montagnes (1ml)

- Citron (hépato-protecteur) (1ml)

- Bois de hô (1ml)

- Tea-tree (1ml)

Mettre la quantité d'huiles essentielles dans le flacon, et versez d'huile végétale pour finir de le remplir.  (1ml : 25 gouttes)  vous aurez ainsi un flacon à 50 % de dilution. 

Conseil d'utilisation : 6 gouttes du mélange 2 à 3X par jour. (sauf ajeun)  pendant une semaine. 

Synergie par voie cutanée, à visée immunitaire et respiratoire (prévention) : 

Dans un flacon de 30ml : 

- Ravintsara (2ml)

- Tea-trea (2ml)

- Bois de hô (2ml)

- Thym thymol  (1ml)

- laurier noble (2ml)

Mettre la quantité d'huiles essentielles dans votre flacon, et remplissez le restant avec de l'huile végétale. (1ml : 25 gouttes). Vous aurez ainsi un flacon à 30% de dilution. 

Conseil d'utilisation : 15 gouttes sur le thorax, 1 à 2 x par jour. 

Synergie par inhalation, à visée décongestionnante pour le système respiratoire : 

Dans un stick composé d'une mèche rechargeable :

Eucalyptus radié : 3 gouttes

menthe poivrée : 3 gouttes

romarin à cinéole : 3 gouttes

tea-tree : 3 gouttes

A inhaler autant de fois que vous le souhaiter. (très efficace !)

sinon, sur un mouchoir en papier, versez quelques gouttes d'eucalyptus radié, et respirez ...

Ces conseils concernent les personnes ayant des connaissances sur les huiles essentielles ou qui suivent mes ateliers. N'oubliez pas que vous pouvez avoir des contre-indications. Si vous avez besoin de conseils plus précis,  merci de me contacter, l'après-midi de préférence au : 06.61.64.14.97. Je vous remercie. 

Ces méthodes non-conventionnelles ne se substituent en aucun cas à un traitement médical et ne dispense en aucun cas de consulter et/ou de suivre les recommandations allopathiques.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now